À bord de

La goélette insolite

du Babordais

Vous avez franchi la passerelle, vous voici à bord de
la goélette insolite du Babordais.

À bord de cette embarcation sur le Saint-Laurent, il y a les navigations, des marins et des bateaux, des mots de la mer, des nœuds, des chansons, des platées et les butins du Babordais. Ce matelot sans âge a collectionné ces trésors de l’histoire et du patrimoine maritime du Saint-Laurent dès son arrivée en 1541 sur la Grande Rivière de Canada.

L'histoire de cette découverte est relatée dans le roman maritime La mer de Cocagne, publié à Montréal chez Hurtubise en 2014. Elle aura des suites, assurément, puisque le Babordais n’a plus jamais quitté le grand fleuve et navigue depuis sans mollir avec son étonnant compagnon, Jambe-de-chien, à bord de grands et petits navires, à l’aventure et à la fortune de cette mer du Québec.

La goélette insolite du Babordais transporte de tout dans ses cales, dans le gaillard d’avant et la chambre, dans la coquerie et l’entrepont, dans le gréement et la timonerie ; toutes les informations, compléments et détails utiles dont les marins et les navigatrices de corps et de cœur auront besoin pour voyager en confiance et en confort sur cette mer de Cocagne.

 

Insolite adj.
Qui provoque l’étonnement, la surprise par son caractère inhabituel, contraire à l’usage ou aux règles, ou par sa conduite inattendue.

 

 

Vous êtes ici en compagnie du Babordais.
Si vous souhaitiez plutôt rencontrer BOUCHER l'écrivain, visitez-le
à la page l'écrivain, par ici, en bas à gauche, ou à
alain.boucher.phare.uneq.qc.ca

À bientôt !

MARINS et quelques terrins

[…] Non, seuls les terriens ont peur de la mer et des baleines, parce qu’ils les méconnaissent ou, pire, les ignorent.

— Vous voulez parler des terrins ?

— De qui ? s’étonna le pilote.

— De ceux que je nomme les terrins, gens de terre qui s’opposent aux marins, gens de mer. Ils sont terriens, habitants de la Terre comme moi, mais n’ont visiblement hélas pas de place à bord. La terre aux paysans, la mer aux gens de vaisseaux.

— Va pour les terrins, alors. […]

La mer de Cocagne
Page 97

Jacques CARTIER

Marie-Jeanne CARTIER

Jean-François de LA ROQUE de ROBERVAL

Martin de ARTALEQU

Martin de HOYARSABAL

Matias de ECHEVETE

Cláudio TEIXEIRA

Péchou GUILLEMER

BATEAUX

Savary de Mauléon

Magdalena

Biscayenne, ou txalupa

Bonne Fortune

Grande Hermine

Saint-Brieux

NOEUDS

de drisse de bonnette

de drisse anglaise

de halage

tête-d'alouette

erseau

jambe-de-chien

aiguilletage en portugaise

CHANSONS

Tri martolod yaouank

LEXIQUE

D'une part, le vocabulaire et le folklore des marins sont d'un infinie richesse ; d'autre part, le Babordais fréquente et croise des personnages d'origines fort diverses, comme c'est le propre des sept mers d'en porter.

L'essentiel des termes et locutions est regroupé ici, marin, basque, breton, portugais et basco-algonquin en vrac, en ordre alphabétique, pour vous aider à naviguer en toute sécurité dans les aventures du Babordais.

Lexique général

Dires et adages

PLATÉES et PRODUITS

Grâlée de mogettes

Kaskarot

Kokotxa

Ttoro de Ciboure

Potage maritime de fèves

Quelques herbes marines

Basarana

Pissotte

BUTINS

De Limoëlou

Du cidre, en basque sagardoa

Des mesures utilisées

Des vêtements civils

Des vêtements du marin pêcheur

De la sonde

De l’échafaud de l’ile aux Buttes

Des mammifères, marins et autres

Des oiseaux

Du routier de Hoyarsabal

Des portulans

Du temps des paysans, de « l’horloge neuve » et du temps urbain

Du basco-algonquin

Du cadran solaire

Du tonnelier

Du fameux bonnet rouge